Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

temoignages

"j'ai fait ce qu'il fallait faire"

François avait 18 ans, Fernand 21 ans, le 12 juin 1944, leur lettre postée à La Baume de Transit (Drôme), à un ami, Maire de They sur Vaudémont, Meurthe et Moselle, avait dans son contenu une... Juifs réfugiées à Bollène Témoignage de Rose et Édith ,...

Lire la suite

Allocution de Charles BORELLO, le 12 juin 1946, Maire de Valréas

Toile peinte(2mx1m5) offerte par Bernard Merle à l'association( 2004) Allocution intégrale prononcée le 12 juin 1946 par Monsieur Charles BORELLO, Maire de Valréas Père de BORELLO Charles, fusillé le 12 juin 1944 à Valréas Le Secrétaire Général, Mesdames,...

Lire la suite

Témoignage d'un soldat allemand

Ce 12 juin 1944, Valréas subissait les représailles des unités allemandes. Emil Bauer, soldat de la Wehrmacht faisait partie de l’une de ces unités. Il aura été l’un des seuls à reconnaître des actes inqualifiables perpétrés dans cette commune, mais aussi...

Lire la suite

Valréas dans la tourmente de sa position de résistance

Kiosque et place de la Mairie - Valréas En Drôme-Sud, il y a trois points principaux autour desquels s’organisent les maquis F.T.P. : Nyons, Die, et Buis-les-Baronnies A Nyons, c’est Albin VIHLET qui constitue le premier Comité de Résistance , avec entre...

Lire la suite

Dans cet amas ensanglanté de résistants et d'otages, cinq corps respirent encore.

Toile Bernard MERLE Offerte à l'association des Familles de Fusillés Émile Bouchet se trouve dans les dix derniers. Il est attaché à un grand gars qui s'appelle Jean Veyrenc. Lorsque celui-ci s'écroule, touché en pleine nuque, Bouchet est légèrement déséquilibré,...

Lire la suite

Résistance en Haute-Loire

En août 1944, la Haute-Loire est libérée de l'occupation allemande. Rose Pineau, habitante de Saint-Vincent, aujourd'hui âgé de 100 ans, se souvient encore de cette période où elle a risqué...

Lire la suite

On ne refait pas l'histoire, on la consolide

En pleine période des cérémonies de la commémoration du 75ème anniversaire de la Libération du territoire français, il est de coutume de s'interroger sur cette histoire du passé et d'accorder cette libération à nos alliés, sans oublier les combattants...

Lire la suite

Le retour des allemands à Valréas et la débandade !

Le Pont de la Coronne détruit par les allemands lors de leur déroute Le 12 juin 1944, restera pour les familles de fusillés, mais aussi pour la population valréassienne, l'une des plus terribles journées de l'occupation allemande dans cette commune de...

Lire la suite

Souvenez-vous, en vous inclinant devant ce Mur !

« Savez-vous vivants, que sur cette bordure qui longe ce mur, que vos pas chaque jour foulent, des suppliciés se sont couchés sous les balles de l'ennemi, nul cri ne s’élèvera, les morts sont disciplinés ! » Je citerai le témoignage de Jean Louis Chaulot...

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>

Archives

À propos

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci