Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

15 May

Allocution de Charles BORELLO, le 12 juin 1946, Maire de Valréas

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #Témoignages

                           Toile peinte(2mx1m5) offerte par Bernard Merle                             à l'association( 2004) 

 

Allocution intégrale prononcée le 12 juin 1946 par Monsieur Charles BORELLO, Maire de Valréas

Père de BORELLO Charles, fusillé le 12 juin 1944 à Valréas

 

Le Secrétaire Général,

Mesdames, Messieurs,

 2 ans se sont écoulés depuis cette horrible journée. Deux ans déjà... Deux ans pas plus...

Je tiens, avant de continuer, à remercier de façon toute particulière, Monsieur le Secrétaire Général remplaçant le Préfet, qui a bien voulu être parmi nous afin de participer plus intimement à la douleur Valréassienne.

Deux ans sont passés depuis notre ultime sacrifice . On pleurait le 12 juin 1944, avec la fierté dans l'âme, car on espérait que le don de vôtre vie rendrait la nôtre plus belle et plus heureuse.

Aujourd'hui, on pleure, tout simplement....

O, vous que nous avons perdus, votre union dans la mort n'a pas servi d'exemple, pas plus aux Français, qu'aux Valréassiens, et n'a été, malheureusement que le point de départ d'ambitions qui se sont réalisées pour quelques uns.

Je ne veux pas faire l'historique de la journée du 12 juin. La population Valréassienne a suffisamment vécu ces heures où les hordes envahissaient la ville, alors que les responsables de sa défense fuyaient dans les bois abandonnant la population.

Mais ils étaient là, eux, face au mur, à attendre leur mort, alors que les grands fautifs de cette affreuse journée étaient à ST PIERRE en train de manger pour vivre, afin que la France ne meurt pas, sans doute...

Oui, chacun a vécu ces heures tragiques de différentes façons. Chacun se les rappelle avec diverses réactions selon ses sentiments, que je ne veux pas juger... Mais je veux toutefois que tous sachent ce que je pense, c'est à dire et chaque Valréassien le sait, que cette entreprise a été une folie, dont la population a payé et paye encore la sanglante facture.

L'occasion m'est donnée d'adresser des félicitations. Je les présente à tous, car tous les Valréassiens présents ont fait leur devoir, selon leurs moyens et leur situation. Leurs noms resteront à jamais gravés dans nos mémoires.

Sur cette pierre de France encore voilée, à côté des noms des victimes du 12 juin le Conseil Municipale a voulu faire figurer les noms de tous ceux qui ont donné leur vie pour la patrie, de tous ceux morts les armes à la main, en captivité, en déportation, en service commandé, de tous ceux, en un mot, victimes de la guerre et du nazisme; de ces deux fléaux qui, conjugués, ont semé pendant 6 ans la ruine et la mort sur le monde.

Chers héros, chers martyrs, pendant 6 ans, vous avez souffert, lutté, et l'un après l'autre, vous avez l'ultime don de votre vie.
Malgré les apparences, je me refuse de croire que votre sacrifice sera vain.

Le bon sens français, reprendra le dessus, et pour l'union de tous, la France redeviendra belle et prospère.

Document : Archives nationales de Paris 72/A9/201 -A.2.II C

 

Commenter cet article

Shana 15/05/2019 16:05

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. N"hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo). A bientôt.

Archives

À propos

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci