Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 JUIN 1944 - 53 Fusillés à VALREAS

documents

Ce coeur qui haïssait la guerre

14 Mars 2016, 11:38am

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Ce coeur qui haïssait la guerre

Voir les commentaires

Résistants du 12 juin 1944 à Valréas

28 Février 2016, 16:42pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Résistants du 12 juin 1944 à Valréas
Résistants du 12 juin 1944 à ValréasRésistants du 12 juin 1944 à Valréas
Résistants du 12 juin 1944 à ValréasRésistants du 12 juin 1944 à Valréas

Encore quelques archives découvertes au fil du temps, d'autres viendront .

Voir les commentaires

CVR ou Combattant Volontaire de la Résistance

19 Janvier 2016, 15:32pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Documents détenus par l'association des familles de fusillés
Documents détenus par l'association des familles de fusillés

Documents détenus par l'association des familles de fusillés

Liste des demandes de cartes de Combattant Volontaire de la Résistance à Valréas, transmise à l'office le 28 décembre 1955, par l'Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC), section de Valréas

Voir les commentaires

Infiltré dans la Résitance

21 Octobre 2015, 18:12pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Les membres de la 8ème compagnie de la Division  Brandebourg

Les membres de la 8ème compagnie de la Division Brandebourg

Source : http://www.midilibre.fr/2013/05/07/ces-francais-vert-de-gris-stationnes-a-pont-en-1944,692574.php

 

 

Roger FERRANT ou FERRAUTIN était bien R. C.

 

L'homme trouvé mort sur le territoire de la commune de Les Pilles au mois d'août 1944, sans plus de précision a été identifié comme étant R. C . en 1957.

(voir témoignages pages 97 et 98 du livre du 12 juin 1944 – 53 fusillés à Valréas de l'Association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants et patriotes)

 

La fiche signalétique de R.C. alias Roger FERRANT ou FERRAUTIN, indique qu'il a été incorporé au Streifkorps Südfrankreich/Div. Brandeburg, c'est à dire au corps d'intervention (ou corps de patrouilles selon la traducteur) du Sud de la France, le 25 juin 1944, c'est à dire au moment ou il était infiltré dans la Résistance.

Cela ne veut pas dire, qu'il s'est enrôlé à cette date dans la Brandebourg. Il y était bien entendu, déjà et n'avait pas besoin d'être présent, car le personnel de la 8ème compagnie y a été versé d'emblée.

Ce Streifkorps était en fait une transformation organique pour mieux adapter les moyens à la lutte contre les résistants. Ni plus, ni moins. Dans mon étude, je ne lui apporte qu'une attention relative.

 

Information transmise à l'association des familles de fusillés le 26 juin 1992 par Pierre Bonvallet

 

Voir les commentaires

Valréas libérée

10 Septembre 2015, 19:53pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Photographies prises le 27 août 1944 à Valréas lors de sa libération
Photographies prises le 27 août 1944 à Valréas lors de sa libération

Photographies prises le 27 août 1944 à Valréas lors de sa libération

Voir les commentaires

27 août 1944 Libération de Valréas

9 Septembre 2015, 17:14pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Dauphiné Libéré du 24 août 1997

Dauphiné Libéré du 24 août 1997

Pont de la route de Taulignan, surplombant la Coronne détruit par les Allemands en 1944

Pont de la route de Taulignan, surplombant la Coronne détruit par les Allemands en 1944

Voir les commentaires

La fusillade du 12 juin 1944 à Valréas

3 Septembre 2015, 12:34pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Premier livret sur la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas  par Edmond Lamy Professeur au Collège Moderne - Imprimerie Coste - Frères- VALREAS

Premier livret sur la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas par Edmond Lamy Professeur au Collège Moderne - Imprimerie Coste - Frères- VALREAS

Voir les commentaires

Le chant des partisans

11 Juin 2014, 10:34am

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

le chant des partisans

Voir les commentaires

Ne jamais oublier

24 Juin 2013, 16:21pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

birkenwald(boisdebouleaux)Auschwitz

Dans le petit matin gris, on les a arrêtés

Dans le train qui les transportait

Ils pleuraient, priaient, se soutenaient

Se tenant par la main de peur d'être séparés

 

De quelles fautes étaient-ils accusées ?

Pour être ainsi, blessés, humiliés, battus

De tous leurs droits on les a déchus

Les enfants de leur mère on été séparés

 

Pendant ces mois plus longs que des années

En haillons, courbant la tête, ils ont tenu

Pensant que le monde les avait oubliés

Beaucoup sont morts, peu sont revenus

 

Qu'avaient-ils bien pu faire ? Pour vivre un tel enfer

Être traité, comme jamais, on ne traite une bête

Il ne leur restait que des rêves plein la tête

 

Quand vous les rencontrez, ils posent sur vous, un regard si doux

Ils racontent leur enfer, par pudeur ils ne disent pas tout

Dieu fasse qu'il en reste toujours un pour témoigner

De la folie des hommes, et que cela ne puisse recommencer

 

Annie Mathieu

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>