Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 JUIN 1944 - 53 Fusillés à VALREAS

ceremonie d'hommages

Cérémonie du 12 juin 2019

1 Juin 2019, 17:09pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Cérémonie du 12 juin 2019

 

Voir les commentaires

Journée nationale de la Résistance Vaucluse

1 Juin 2019, 09:48am

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Voir les commentaires

Cérémonie du 12 juin 2019

15 Mai 2019, 09:09am

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Cérémonie du 12 juin 2019

 

Voir les commentaires

Cérémonie du 12 juin à Valréas, toujours représentative, malgré...

12 Mai 2019, 18:33pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Cette année nous célébrerons le 75ème anniversaire de la commémoration de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas.

Assemblé générale 12 janvier 2011

75 ans ce n'est pas si loin, ni vieux, si ce n'est l'âge de certaines personnes d'entre nous, qui n'avons peut-être pas vécus ce drame, mais dont nos parents, nos grand parents eux vécurent cette infâme période refusant la collaboration avec l'ennemi.

Alors que nous assistons à une révision de notre histoire au vu que tous ceux qui se sont sacrifiés, ne sont plus et ne peuvent de ce fait s'indigner, et si même certains qui ont connu ces périodes tragiques sont encore là, ils sont loin d'être écoutés si ce n'est tout simplement ignorés.

Hier, dans cette ville pas si loin de la notre, pas si loin de Valréas, on voulait interdire le chant des Partisans, chant de la résistance, chant de la liberté. Aujourd'hui, dans ce même lieu, on déclassifie la rue du 19 mars 1962 et ce pour seulement des raisons politiques et non historiques, puisque cette date commémorative est officiellement reconnue par les divers gouvernement successifs.

Puis, sur des réseaux sociaux on peut lire, que certaines cérémonies devraient ne plus être commémorée, tel le 8 mai (sans toutefois supprimer le jour férié). Comme on sait depuis quelques années, que d'autres souhaiteraient une seule et unique cérémonie ancrée sur celle du 11 novembre. Sans oublier que cette période de la grande guerre de 14/18 doit-être minimisée dans les livres scolaires. On se demande où on va, peut être tout simplement l'oubli de notre passé.

D'autres encore, déplorent trop de gerbes à la cérémonie du 12 juin à Valréas, alors qu'ils n'en déposent aucune lors des cérémonies officielles, si ce n'est le 11 novembre (tient donc ! Qui sait les mêmes ?).

A Valréas, malgré certaines défections, la cérémonie du 12 juin a toujours été représentative, seul bémol, si les enfants des écoles primaires sont bien présents chaque année, il en est loin des collèges et Lycées. En ce 75 ème anniversaire, j'aurai souhaité que des élèves du lycée s'investissent afin de lire la lettre de deux frères fusillés ce 12 juin, lettre prémonitoire datée du jour même de leur exécution.

Déception, je dirai même grande déception, aucun volontaire !

Heureusement dans notre famille de fusillés, un jeune de 14 ans s'est porté volontaire. C'est cela notre association, une famille qui n'oublie pas !

Michel Reboul

 

Voir les commentaires

Journée nationale du souvenir de la déportation

24 Avril 2019, 08:39am

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Valréas le dimanche 28 avril 2019 à 11 h 00 devant le Monument aux Morts.

Sitôt arrivés au pouvoir en janvier 1933, Adolf Hitler et les nazis créent les premiers camps de concentration en Allemagne. Dachau est ainsi ouvert le 21 mars 1933. Y sont internés les opposants au régime, les "asociaux", tous ceux qui n'entrent pas dans les normes national-socialistes.

Avec l'expansion allemande en Europe puis la Seconde Guerre mondiale, le système concentrationnaire prend une autre dimension. À partir de 1941, il s'intègre en outre dans la mise en place de la "solution finale de la question juive". Les camps se multiplient, y compris dans les territoires annexés ou occupés : Mauthausen en Autriche, Auschwitz en Pologne, Natzweiler (Struthof) en France...

Nous nous devons de rester vigilant face à des actes autoritaires qui peuvent penser que notre passé est vite oublié !

 

Histoire d'enfants

(…) En parlant, Grand-père ébouriffe les cheveux d'Yves avec le plat de sa main gauche. Arnaud, placé juste à côté, voit comme une tache bleue sur son avant-bras, juste au dessus de la montre. Il y a plusieurs chiffres qui se suivent, on dirait un nombre. D'abord 1, puis 9, puis 0 et encore trois autres chiffres qu'il ne parvient pas à lire.

  • Grand-père, vous avez un tatouage sur le bras ?

Arnaud a dit « Grand-père » tout naturellement.

  • Oui, j'ai un tatouage sur le bras.

  • Et pourquoi ? C'est une drôle d'idée de se faire tatouer des chiffres.

  • Je n'ai pas choisi, mon garçon.

  • On ne vous a pas tatoué ces chiffres de force quand même ? Demande Yves.

  • Mais si, mon garçon.

  • Comme on le fait aux animaux ?

  • Exactement. Comme le bétail.

Joëlle et Mathieu ne participent pas à la conversation. Ils voient bien que Grand-père semble gêné tout à coup. (...)

Journée nationale du souvenir de la déportation

Voir les commentaires

Cérémonie au hameau des Crottes

7 Mars 2019, 11:31am

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Voir les commentaires

Valréas, 1914 - 1944

11 Novembre 2018, 18:30pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Trente années séparent ces deux guerres.

11 novembre 2018

Un hommage a été rendu dans toutes les villes et villages de France, Valréas a été marquée par la présence d'une population bien représentée, les enfants des écoles, un détachement des sapeurs pompiers, militaires, élus et représentants des associations.

Dépôt de gerbes au Monument aux Morts et au Mur des Fusillés.

Bien de ces fusillés de la seconde guerre mondiale sont nés pendant la grande guerre ; Alfred Buey né le 10 juin 1914 à Valréas, Lucien Genot né le 20 août 1915 à Noviant/Moselle (57), Raymond Auguste Raud, né le 27 mars 1918 à Bollène, Raoul Vergier, né le 13 juin 1913 à Roussas (26).

Guitton Maurice, né le 15 octobre 1884 à Valréas cultivateur, rappelé à l'activité à la mobilisation générale (décret du 1er août 1914). Arrivée au corps le 4 août 1914. Passé au 59ème Bataillon de Chasseurs à pied à Epernay le 7 avril 1916. Arrivée au Corps le dit jour. Passé au 500 ème Régiment d'Artillerie le 19 août 1918.

Évacué pour blessure ( par gaz) le 11 avril 1918 . Rejoint les Armées le 8 juin 1918.

Il fera parti des otages le 12 juin 1944 et sera fusillé parmi 52 autres otages et résistants. Son fils René Félix Guitton né le 22.09.1919 VALREAS (84) fut fusillé en même temps que lui. Leur épouse et mère les a suivis de peu dans la mort, en 1946. 

Il était de notre devoir de se recueillir ce 11 novembre 2018 devant ce mur, pour leur rendre hommage, comme nous le faisons chaque année qui passe.

Archives départementales de Vaucluse

Archives départementales de Vaucluse

Voir les commentaires

Libération de Valréas le 27 août 1944

27 Août 2018, 12:41pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

Drapeau confectionné lors de la libération de Valréas
Drapeau confectionné lors de la libération de Valréas

Drapeau confectionné lors de la libération de Valréas

Le  dimanche 27 août 1944, Valréas retrouve sa liberté après le sacrifice de 53 personnes, résistants et otages fusillés le 12 juin 1944.

Lettre adressée à cette époque par le commandant Mac Therney, de l'U.S. Army, au maire de Valréas. (Extrait)

« J'étais à la 3ème division d'infanterie connue comme le « rocher de la Marne » en raison de son vaillant comportement dans la bataille de la marne, durant la Première guerre mondiale.

Autant qu'il m'en souvienne, nos troupes entrèrent à Visan la nuit même où les Allemands quittèrent Visan puis Valréas. Un Valréassien vint d'ailleurs nous avertir que tous les Allemands avaient quitté ce secteur. Quelques soldats entrèrent avec moi...

Je crois que je n'oublierai jamais l'accueil que nous avons reçu. À l'entrée de Valréas, nous avons trouvé la route barrée par une quinzaine de « mademoiselles » qui, toutes sautèrent sur notre voiture, nous gratifiant de « Big Welcome ». Avant de chanter « la Marseillaise ».

Au cœur de la ville, la population nous réserva vraiment une grande réception. Je crois que mes hommes et moi avons dû recevoir un baiser de toutes les femmes et les enfants de Valréas...

Nous apprîmes que les Allemands avaient tué cinquante français. Je ne pus comprendre ce que l'on nous dit sur ce massacre et j'apprécierai beaucoup si l'on pouvait me donner des détails sur cette tragédie.

Une ou deux personnes prirent des photos de moi-même, du maire et d'une petite-fille. J'aimerai bien avoir une de ces photos.

J'espère retourner un jour avec ma femme en France. Je ne manquerai pas de me rendre à Valréas pour y revivre le souvenir de la liberté que nous y avons apportée et du bonheur qui, ce matin-là, éclairait vos visages.

 

Ces moments feront partie de ceux que je n'oublierai jamais... »

 

 

 

Voir les commentaires

12 juin 2018 en photos

3 Juillet 2018, 14:07pm

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS


12 JUIN 2018

Photographies Laurent Frasson

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>