Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 JUIN 1944 - 53 Fusillés à VALREAS

Mémoire et Monuments à Valréas

5 Mars 2011, 11:29am

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS

MUR DES FUSILLES 1Valréas est une ville de mémoire et de monuments historiques, sur lesquels nombres de Valréassiens sont censés connaître.

De nombreux ouvrages ont été édités par des auteurs de Valréas et des alentours, tels que Jean PAGNOL ou le Colonel CHOQUET. Ils ont par leur connaissance apporté , dans leurs écrits l'image profonde d'une commune qui a su s'adapter à tous les temps et les mœurs passés, puis présents.

Malgré cela d'autres auteurs ne se sont pas familiarisés avec la commune, ne cherchant pas à savoir au mieux l'histoire de Valréas et de ses monuments. Des archives municipales sont à la portée de tous pour mieux donner l'information plus véridique de certains sujets sur cette commune.

Nous avons pu constater sur un dernier ouvrage consacré à la mémoire de Valréas et son Enclave, des erreurs d'écrits, dont certains Valréassiens regrettent au vu de l'auteur bien implanté dans cette localité .

 

Faut-il s'indigner une fois de plus, sur ces erreurs non volontaires, mais bien sans connaissance des faits. Écrites sans concertation avec les derniers témoins ou les familles concernées ?

 

Ce 12 juin 1944 à Valréas , ce ne sont pas les allemands qui ont été attaqués, mais bien une attaque allemande à Valréas.

Ce 12 juin 1944 à Valréas, ce ne sont pas une cinquantaine de fusillés, mais bien 53 fusillés, dont les noms sont inscrits sur le Mur des fusillés.

Ce 12 juin 1944 à Valréas, ce ne sont pas 3 rescapés qui "seraient passés à travers les balles", mais bien 5 rescapés : Buey Alfred ne survivra pas à ces blessures, MARY Auguste, protégé par le corps de son frère, sera le seul à ne pas être atteint par les balles, quand à Gratien SOUREILLAT, Emile BOUCHET et Joseph COUTTON, ils ne sont pas passés à travers les balles comme il est écrit dans cet ouvrage, mais ce sont bien les balles qui sont passées à travers leur corps, jusqu'à celle du coup de grâce.

 

Il est bien dommage que ce Mur des Fusillés, classé monument historique depuis 1981, à la vue de tous les passants , qu'au vu des résistants encore présents, qu'au vu des familles de fusillés, cet auteur n'a pas eu l'obligeance de les contacter, pour éviter de mettre encore une fois en doute les lecteurs.

Ces témoignages de résistants mais aussi des familles de fusillés, des services de la croix rouge, des pompiers et tant d'autres témoins bien présents ce 12 juin 1944 à Valréas.

 

On ne peut refaire l'histoire , seuls les témoins visuels peuvent réellement l'écrire. Alors à l'approche des derniers témoins de cette période tragique du 12 juin 1944 à Valréas, faisons en sorte qu'elle ne tombe pas dans l'oubli ou soit révisée. VIGILANCE !

 

 

 

Commenter cet article