Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

01 Jul

Manifestation le 11 novembre 1942, à Valréas

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #Information

Le 24 novembre, 1942 le chef d'escadron commandant la gendarmerie du Vaucluse signale au Préfet, qu'après une importante distribution de tracts à Bollène et Valréas dans la nuit du 8 novembre " une manifestation a eu lieu à Valréas, où une centaine de personnes se sont rassemblées le 11 novembre au monument aux morts, malgré la présence de deux gendarmes qui, débordés, n'ont pu empêcher le dépôt de deux gerbes de fleurs. L'instigateur de cette manifestation a été immédiatement l'objet d'une mesure d'internement administratif…

Dans plusieurs centres importants (Avignon, Apt, Carpentras, Bollène, Cavaillon, Pertuis, Vaison) des manifestations semblables auraient eu lieu certainement si des forces de police importantes n'avaient été déplacées…" Des républicains espagnols, des immigrés italiens comme Angelo de Picolli qui, en 1943, refuse de faire son service militaire dans l’armée italienne et rejoint le camp des italiens n° 13 au maquis de la Lance. Affecté au bataillon FTPF Morvan, il participe à de nombreux combats pour la libération de Nyons et la reconquête de la base aérienne d’Orange.

Le commissaire spécial des R.G. (Renseignements Généraux) du Vaucluse signale dans son rapport les faits suivants : « Le 15 novembre 1943, deux inconnus masqués et armés ont emporté une quantité relativement importante de tabac, chez M. Giflet débit de tabac, cours du Berteuil à Valréas. 35 Le 24 novembre, M. Niel, maire de Valréas, a trouvé dans sa boîte aux lettres une enveloppe contenant 3 000F à remettre à M. Giflet pour le dédommager « des moyens employés lors de l’agression armée, ayant occasionné la saisie de son tabac pour les patriotes ».

29 FEVRIER 1944 : « Vers 16 h, M. R…, épicier en gros, a été arrêté entre Sérignan et Ste Cécile les Vignes par cinq individus armés. Ils ont obligé M. R… à leur remettre son véhicule ». Cette action a été réalisée par deux maquisards du maquis Morvan. « Ah ! C’est le maquis, eh bien vous n’avez qu’à tout prendre » dit le chauffeur qui descend suivi de son passager.

20 MARS 1944 : « Une dizaine d’individus armés se sont présentés chez M. V… à Richerenches et se sont emparés de trois porcs, de diverses provisions, d’une camionnette et d’une bicyclette.

MAI 1944 : « Le 15 mai 1944, vers 17h30, une douzaine d’individus armés attaquent le garage B… à Valréas et emportent 700 litres d’essence. Le même jour, vers 18h, quatre individus s’emparent de la voiture automobile de M. T…, agent d’assurances à Valréas ». 3

Commenter cet article

Archives

À propos

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci