Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

19 May

LES RÉSEAUX GILBERT

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #DOCUMENTS

A la fin de l’année 1940, le général Huntziger, ministre de la guerre à Vichy, confie au colonel Groussard, chef des troupes de protection du maréchal Pétain, une mission au nom de code «Gilbert». Il s’agit de se rendre secrètement à Londres, d’y rencontrer le général De Gaulle afin de trouver un modus vivendi pour coordonner tous les efforts visant à bouter les Allemands hors de France. De Gaulle lui oppose une fin de non-recevoir.

Lors de l’invasion de la zone sud par la Wehrmacht et les troupes italiennes en novembre 1942, Groussard gagne Genève. Antigaulliste depuis sa mission à Londres, il veut contribuer à libérer son pays sans être en rapport avec le général. Il y rencontre le vice-consul britannique Victor Farrell: ce dernier lui promet une aide financière. Le lieutenant français André Devigny, futur général, le rejoint.

Ces deux officiers ne sont pas formés pour le renseignement. Un Suisse, le capitaine Pierre Clément, sera leur conseiller technique. A eux trois, et grâce aux nombreuses relations militaires du colonel Groussard, ils peuvent jeter rapidement sur la France, mais aussi sur l’Allemagne et l’Italie, le filet des réseaux Gilbert, ainsi dénommés en souvenir de la mission avortée du colonel Groussard à Londres.

Par ce réseau dont il faisait partie, Joseph Eugène ALAZARD alias « don JOSÉ » , a pu prévenir la résistance lors des évènements du 12 juin 1944, malgré son intervention, les ordres n'étant pas arrivés de leurs chefs ou non exécutés par les responsables du groupe qui fut arrêté et par la suite exécuté - Nous "comprenons" les raisons de ce rapport qui accuse sans raison les services secrets anglais dans cette affaire, certainement voulant se déculpabiliser  au vu de la situation dramatique dont ils en auraient une part de responsabilité (?)

 

Commenter cet article

Archives

À propos

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci