Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

04 Apr

Helmut Demetrio, au Conseil d'administration du jumelage d'une ville allemande avec une ville française

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #Recherches

Helmut Demetrio, au Conseil d'administration du jumelage d'une ville allemande avec une ville française

Le 18 juin 2018, j’adresse une lettre(1) à monsieur le maire de Saint Riquier dans la Somme, région Haut-de-France au vu de mes recherches sur le Lieutenant Helmut DEMETRIO officier de la 8ème Compagnie Brandebourg qui a sévit dans le Sud de la France et notamment présent lors du massacre de Valréas. .

J’ai pu découvrir que la ville de Saint Riquier était jumelée avec la ville de Stutensee-Friedrichstal en Allemagne, mais ce qui m’a le plus marqué c’est de voir dans le Comité de jumelage allemand la présence d’Helmut Demetrio, ce jumelage a été créé en 1982. J’ai également retrouvé 2 photos  datées, l’une  de 1958/1959  où l’on voit Demetrio jouait de l’accordéon et la mention de la photo : Les enseignants qui ont façonné nos journées scolaires et façonné notre personnalité à un âge. Classe Helmut Demetrio , la seconde montre Demetrio en bonne compagnie avec des amis au festival sportif sur le « Hub » en 1963.

Quels sont mes raisons de m’acharner à rechercher cette histoire du passé ?

Comprendre pourquoi des milliers d’hommes et de femmes et en particulier dans notre région, ont été torturés dans cet hôtel Le Spendid à Cavaillon occupé non pas par la Gestapo, mais bien par l’unité Brandebourg, ont été massacrés, fusillés, comme nos chers disparus à Valréas .

Comprendre comment ces tortionnaires ont pu vivre paisiblement et ce 14 ans après les divers actions qu’ils ont mené et qui en sont les responsables, condamnés puis acquittés, amnistiés par la suite, alors que des familles dans toutes les régions de France pleuraient et pleurent encore leurs chers disparus . Michel Reboul

(1)  Extraits de la lettre

Monsieur le maire,

Il y a 74 ans, comme nombre de villes et villages de France, la ville de Valréas (Vaucluse) était victime de la barbarie nazie, La population rassemblée sur la place de la Mairie a été épargnée au vu du sacrifice de 53 hommes fusillés le 12 juin 1944 à Valréas, 27 résistants et 26 otages pris au hasard. Quatre rescapés tout au long de leur « sursis de vie » seront engagés au nom de l'association des Familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis, pour ne pas oublier cette tragédie.

74 ans après, nous sommes toujours à œuvrer le martyr de nos chers disparus.

Ce qui m’amène aujourd'hui, en ma qualité de président de l'association  c'est la présence à Valréas de la 8ème compagnie Brandebourg, dont le Lieutenant Demetrio Helmut en était le commandant en second.

Du fait de mes recherches de témoignages et documents, je viens d'apprendre que votre ville est jumelée avec  Stutensee-Friedrichstal en Allemagne depuis 1982.

Notre ville est également jumelée avec une ville Allemande Sachsenheim depuis 1993. À cette époque les fusillés-rescapés, résistants, déportés et familles de fusillés s'étaient indignés, mais la ville est passée outre. Certes il faut avancer, les générations d'après-guerre sont loin d'être responsables. Mais, voilà !

Lorsque j'ai pris connaissance des noms du Comité de jumelage de la ville de Stutensee-Friedrischstal, j'ai été surpris de voir le nom de Demetrio Helmut, un des tortionnaires de la 8ème compagnie Brandebourg qui a sévi dans tout le sud de la France. Nous savons qu' Helmut Demetrio est décédé en 2001.

Loin de nous transporter dans le passé, puisque nous sommes aussi ouverts vers l'avenir, nous ne pouvons effacer ce que nombre de personnes ont pu souffrir et se sacrifier lors des événements de la deuxième guerre mondiale, pour un avenir meilleur.

Veuillez croire, monsieur le maire, à mes sincères salutations.

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci