Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

25 Jan

12 juin 1944 à Valréas de documents en témoignages

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #DOCUMENTS

12 juin 1944 à Valréas de documents en témoignages

En avant ! F.F.I.

Hebdomadaire des Forces Française  de l’Intérieur de la Région Drômoise

 

Dans cet article, non daté, nous pouvons remarquer que  certains paragraphes sont « glorieusement » utopiques et seul son auteur peut s’en vanter, bien dommage d’extrapoler certains passages de cette tragédie.

Le 8 juin, à 5 heures, Valréas est occupé sans résistance.

La population enthousiasme, reçoit chaleureusement les libérateurs  et la résistance s’organise. Les approches de la ville sont « minées », les armes sortent des dépôts clandestins où certains patriotes les avaient camouflés au péril de leur vie et malgré l’activité incessante de la Gestapo et de la Milice. Ces armes sont distribuées à la population, et la volonté de chasser l’ennemi et telle que l’on peut voir des jeunes gens de 16 ans venir à la Mairie réclamer une arme… 

Note : Les armes ont bien été distribuées le 8 juin au matin. Michel Coulouvrat responsable A.S. , participe à la distribution d’armes organisée au cabanon de la route de Taulignan en présence de Maruis Gras et des différents chefs de groupes accompagnés de volontaires. Livre 12 Juin 1944 – 53 fusillés page 35 – L’occupation de Valréas

A midi, la sirène donne l’ordre de repli, et les postes décrochent, connaissant la signification de l’appel. Par contre, « le barrage de la route de Baumes ignore ce signal et continue sa faction. »

Note : On connait la suite tragique – Lecture des divers témoignages dans le livre du 12 Juin 1944 – 53 fusillés à Valréas – Nous sommes étonnés que cet ordre de repli ne soit connu du barrage de la route de Baumes, où alors il est probable au vu de divers témoignages que cet ordre n’a pas été exécuté par les chefs de groupe du barrage de la route de Baumes, entre autres André Roger Chaiffre alias « Roger »( ?)

 

Commenter cet article

Archives

À propos

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci