Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

24 May

La traque des Juifs à Valréas

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #Histoire

ANONYME © NARA / Le Mémorial de Caen

ANONYME © NARA / Le Mémorial de Caen

 
Ce sont des juifs, nous les emmenons !

Le 12 juin 1944, étant auprès de l’État-Major allemand installé à la terrasse du Grand Hôtel1 place du Monument aux Morts de Valréas, en qualité d'infirmière de la Croix Rouge et requise pour différentes coordinations, j'ai constaté au retour d'une recherche de blessés et de morts dans la campagne, que plusieurs personnes étaient groupées à la hauteur du garage de l’hôtel : hommes, femmes, dont une jeune femme avec deux jeunes enfants, ce qui m'avait frappée. J'ai demandé au lieutenant interprète ce dont il s'agissait. Il m'a répondu ; « Ce sont des juifs, nous les emmenons ». En effet, plus tard, avant que les occupants commencent à partir, ces personnes ont dû monter dans un camion qui attendait à la hauteur de l'actuelle caserne des pompiers. Ayant été appelée à l'hôpital, j'ai constaté à mon retour que le camion n'était plus là. Je ne connaissais aucune de ces personnes nominativement, mais j'avais eu l'occasion de les voir dans la rue ou chez les commerçants.

Valréas, le 29 juin 1984 signé J Rutschi-Talmon – Vice-Présidente ANACR Valréas

 

Concernant les deux enfants que décrit Jeannine Talmon, il s'agirait peut-être de Georges et Alfred Dreyfus , avec toutes réserves.

 

Le 25 juin 1984, Alfred Dreyfus adresse une lettre à monsieur le maire de Valréas :

Monsieur le Maire,

Ayant habité votre ville en 1944, j'ai été pris avec mon frère dans une rafle par les troupes allemandes.

Le Ministère des Anciens Combattants me demandant les dates de mon arrestation, je vous serais reconnaissant de me les faire connaître si vous avez mentionnées ces dates dans les registres de votre ville.

La cousine de ma mère demeure toujours à Valréas (Mme André Jambard, cartonnière) pourrait peut-être vous donnez quelques renseignements à ce sujet, si toutefois elle s'en souvient, il y a aussi la famille Mr Petit (notaire) qui habitait à côté de chez mes parents, qui pourrait vous donner également des renseignements.

Dans l'attente de vous lire, veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de mon profond respect.

Signature

PS/ Je pense qu'il s'agit du mois de Juin ou juillet 1944 vers 17heures 30 environ.

1Hôtel Thomassin à l'époque Témoignage de Jeanine Talmon – Infirmière en chef de la Croix-Rouge à Valréas

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci