Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

31 Aug

Le retour des allemands à Valréas et la débandade !

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #Témoignages

Le Pont de la Coronne détruit par les allemands lors de leur déroute

Le Pont de la Coronne détruit par les allemands lors de leur déroute

Le 12 juin 1944, restera pour les familles de fusillés, mais aussi pour la population valréassienne, l'une des plus terribles journées de l'occupation allemande dans cette commune de 4600 habitants. Le retour de ceux qui ont commis des actes inqualifiables dans tout le Sud de la France en ce 22 août 1944, ne peut qu'engendrer la peur d'une nouvelle violence. Heureusement, les maquisards ne sont plus présents dans la ville, certains poursuivent leurs actions de résistance dans divers lieux, pas bien loin de Valréas, traquant l'oppresseur, celui qui a laissé du sang dans leur commune, du sang de leur camarade, du sang des victimes innocentes, d'autres ont repris leurs activités respectives.

 

Les Allemands sont arrivés vers le 22 août 1944, en déroute. Ils s'installent route de Taulignan prés du pont, une pièce d'artillerie (déguisée) est mise en batterie dans le terrain de Chaix à gauche avant le pont, des hommes avec des fusils mitrailleurs sont en poste au bord de la route. Ils occupent le jardin de Monsieur Pommier prés du pont à gauche, (sa serre sera d'ailleurs démolie par les camions américains qui passèrent par le gué de la rivière quand le pont a eu sauté.)

Deux Allemands sont venus à la maison (proche) et cherchaient un poste d'observation, mon père leur a ouvert la maison, les chambres, le grenier et le toit. Ceci ne leur a pas convenu. On les vit par la suite aller et venir sur un toit d'une maison route du Lac, qui leur avait convenu – Les occupants voyant cela partent en laissant la maison à l'occupant avec chèvres et cave garnie – Les voisins sont venus traire les chèvres mais le contenu de la cave avait disparu ! Un Allemand qui cherchait un vélo est entrée chez l'une de mes voisines en demander un qui était caché. Ce sont les voisins n'en possédant pas eux mêmes qui l'avait indiqué !! Une fois les Allemands installés, ils pensaient toujours arrêter l'offensive américaine, ils font sauter le pont.

De suite un gué a été aménagé. J'ai vu des centaines  de gros camions américains (GMC) revenant du front qui a eu lieu vers Montélimar, la Coucourde, Sauzet avec des prisonniers derrière les ridelles, des Allemands certes, mais aussi des Mongols prisonniers des Russes enrôles dans l'armée allemande.

Malgré ces événements les GIs nous lançaient, chewing gum et paquets de cigarettes. J'avais recueillis la valeur d'une cartouche Lucky « Striste »(?), Pall Mall, Chesterfield que j'ai gardé jusqu'à mon mariage en 1948, après le repas, ils avaient tous disparu.

En prévision d'une bataille, mon père et le voisin avaient creusé une tranchée dans la terre avec siège (en terre) au cas où la bataille prévue aurait lieu chez nous. Nous y étions quand le pont a sauté (à 100 mètres, le pont de la Mates, route du Lac) a sauté le samedi 26 août dans l'énervement du désespoir des allemands qui déménagèrent dans la nuit.

 

Témoignage d'Odette Rosay - Valréas

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci