Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

06 Aug

La Résistance sans arme

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #DOCUMENTS

Écoutes de Radio-Londres

Écoutes de Radio-Londres

Dés la capitulation, des esprits plus éclairés, plus combatifs que d'autres cherchent à résister à l'occupant en zone Nord, à l'ennemi ainsi qu'au régime de VICHY en zone Sud. Avec lenteur et difficulté vont peu à peu se constituer au cours des années 1941-1942 les premiers mouvements structurés de la résistance. Mais pour beaucoup, abusés par la propagande de VICHY, la voie de la Résistance a été difficile à trouver. Nous avons relevé cependant, à travers des documents, les premières manifestations d'une attitude hostile aux Allemands ou à Pétain.

 

L'écoute de Radio-Londres (ou dans une moindre mesure de Radio-Sottens en Suisse) est significative à cet égard. Ces auditeurs clandestins sont d'ailleurs menacés par des dénonciations, par des articles virulents publiés dans des journaux collaborateurs, Le Ventoux par exemple.

 

 

Émissions radio à Valréas

 

Le premier poste a été parachuté à Valréas en 1942. On le déplace plusieurs fois : chez M. Daniel Quinaut puis chez le ménage Michel enfin à la scierie de M. Bouchet père.

Les allemands cherchent l'émetteur. Quand le piano émet on fait marcher simultanément les scies, les meules, les tronçonneuses tous les moteurs parasitent et brouillent l'écoute allemande. Le poste n'a pas été découvert. L'émetteur était manipulé par un maître principal de la Marine M. Aimo. L'indicatif du poste était « Le zèbre et Valréas ».

Témoignage Émile Bouchet 1974

 

Dénonciation au Préfet

 

Commenter cet article

Archives

À propos

L'association créée le 20 novembre 1971 sous la présidence d'Henri Guillard, pour donner suite à la dissolution du Comité du Monument aux Morts créé le 19 décembre 1946, présidée par le docteur Émile Quet, n'a pas failli pendant des années à son engagement à s'interposer, à proposer et à s'indigner s'il le fallait pour défendre les valeurs de ce Mur où 53 personnes ont trouvé affreusement la mort. Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci