Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

23 Apr

Alfred Gaston Buey, lithographe - résistant

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #Résistants Fusillés

À mon Oncle Alfred Buey, lithographe, résistant, fusillé le 12 juin 1944 à Valréas (Vaucluse)

Valréas ville Martyre du 12 juin 1944

Depuis 75 ans, nous honorons nos morts, morts pour la France, qu'ils aient choisi de résister ou qu'ils soient otages loin de leur plein gré, c'est ainsi les guerres.

Dés le mois de décembre 1942, un premier groupe d'une dizaine de patriotes venus des cantons de Valréas, Nyons et Saint-Paul-trois-Châteaux se réunit autour du Pasteur Bonifa.

Ancien combattant de la Guerre 14-18, le Pasteur Bonifa est le maître à penser de ces hommes qui tiennent leurs premières réunions chez le Pasteur Seignol à Valréas, et qui se fichent pour première tâche d'aider les juifs pourchassés.

Ce premier contact avait aussi pour but de mettre au point une action effective et organisée de Résistance, en dehors des partis politiques. Ainsi naquit l'Organisation du Haut-Comtat avec à sa tête , Amédée Tena

En février 1943, cette Organisation adhère, par l'intermédiaire du Capitaine Descourd et du Lieutenant Arnaud de l'Armée Secrète (A.S.), constituée au plan national. Des informations parviennent de Vichy grâce au Capitaine Alazard, attaché au Ministère de l'Air, mais aussi de Londres via Souto qui s'est installé à Genève.

Un maquis de réfractaire au S.T.O. (Service du Travail Obligatoire) est organisé au pied de la montagne de la Lance, à la ferme Julliens. Dès le 5 mars 1943 une cinquantaine de réfractaires y a trouvé refuge.

La suite, nous la connaissons presque tous, un livre a été écrit par l'initiative des rescapés de la fusillade, édité en 5 éditions à chaque fois augmentées de témoignages.

Témoignages qui peuvent-être parfois contradictoires de part la position de repli qui n'est pas parvenu aux deux groupes de résistants de la route de Baume de Transit, contradictoire sur la présence d'unités allemandes, désignées comme S.S., alors qu'à ce jour nous avons pu les identifier et ce grâce à des correspondances avec un historien allemand Karl Heidinger. D'autres documents et témoignages sont restés dans les archives de l'association des Familles de Fusillés, découvertes après la disparition du dernier rescapé du 12 juin 1944, nous les avons lus, puis transcrites dans un livre « Valréas se souvient ».

Mais, nous apprenons encore aujourd'hui, nous recherchons encore 75 ans après, les responsables de ce massacre. Nos recherches se fixent sur la 8ème compagnie Brandenbourg, sur cet officier parlant bien le français, Demetrio Helmut. Nous recherchons aussi, le résistant André Roger Chaiffre, envoyé par le Parti Communiste de Marseille pour prendre le commandement des F.T.P.F. du canton de Valréas, loin d'être par les Communistes de Valréas reconnu en tant que tel. De nos recherches, nous avons pu avoir des renseignements précis sur cette personne, il nous reste à étayer sa présence à Valréas et son parcours de résistant qui lui valu la Médaille de la Résistance par décret du 15 octobre 1945. Qui était aussi ce Roger Ferrant, signalé comme agent de la Gestapo  dans le livre du 12 juin 1944 ?

Alfred Gaston Buey, lithographe - résistant
Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci