Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

13 Jun

12 Juin 2018 à Valréas, une cérémonie écourtée

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #Cérémonie d'hommages

15 gerbes déposées devant le Mur des Fusillés

15 gerbes déposées devant le Mur des Fusillés

Nos anciens résistants, nos déportés, nos familles de fusillés, les Valréassiens, n'auront jamais vu çà !

Le 12 juin 2015, nous avons pu subir une averse lors de notre présence au Mur des Fusillés, malgré tout la cérémonie a pu se dérouler jusqu'au Mausolée du cimetière Marie-Vierge.

 

Hors, cette année, dés notre rassemblement devant la plaque du rassemblement des otages, nous avons été pris sous une pluie déferlante, du jamais vu depuis 74 ans. Malgré tout, les présents encore bien nombreux ont attendu plus ou moins à l’abri une petite accalmie, ce qui a permis à Martine Margerin, belle-fille de Jean Margerin, fusillé le 12 juin 1944 à Valréas de déposer la gerbe sous la plaque souvenir, en ce lieu du rassemblement des résistants et otages avant d'être conduit devant le Mur des fusillés. Le cortège s'est mis en place, drapeaux de la ville et de l'association des familles de fusillés en tête, suivis des familles de fusillés et résistants, des drapeaux des associations, des élus et autorités militaires, la population et les enfants (bien courageux en ce temps très médiocre).

Devant le Mur, poursuivant, l’accalmie pluvieuse qui ne devait durer, l'allocution de monsieur Patrick Anne, directeur de l'ONACVG, représentant le Préfet du Vaucluse, puis de Jean-Marie Roussin, premier-adjoint du Conseil Départemental de Vaucluse, suivi de l'intervention de Michel Reboul, président de l'association des familles de fusillés. De gouttes en  gouttes de plus en plus intenses, le dépôt de gerbes s'en est suivi (15 gerbes), delà, les enfants des écoles ont commencé à lire les noms des fusillés, mais une pluie diluvienne nous a obligé à interrompre momentanément la cérémonie ,et avec l'aval des familles de fusillés et de l'association des résistants, ainsi que de la municipalité de Valréas, nous avons décidé d'écourter cette cérémonie.

Pas de Marseillaise, pas de Chant des Partisans, pas de recueil au Mausolée.

Mais notre présence devant ce Mur se veut de poursuivre notre volonté de ne pas oublier les valeurs qui nous ont été transmises au péril de la vie.

Nous nous devons d'être encore et toujours vigilants de certains excès qui peuvent remettre en cause la Paix, si fragile dans ce monde par la folie de certains hommes, folie d'hégémonie, de puissance, d'ambition, de conquête, de fanatisme.

L’espoir d’hier de vivre mieux, s’effile de jour en jour.

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci