Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci

22 Nov

Hommage à Gaston ANDRÉ , résistant-déporté.

Publié par 12 JUIN 1944 VALREAS  - Catégories :  #Hommage

Hommage à Gaston ANDRÉ , résistant-déporté.

Allocution de Max LALLAU, président du Comité d'Union de la Résistance et de la Déportation du Vaucluse (CURD) aux obsèques ce jeudi 21 novembre 2013 de Gaston André, résistant-déporté à SACHSENHAUSEN. Dernier déporté de l4nclave des Papes

Extrait :

Nous voici réunis pour rendre Hommage à Monsieur Gaston ANDRÉ

Gaston était né à MALAUCÈNE le 2 Août 1923.Il passa toute sa jeunesse dans l'agriculture auprès de ses parents, à SÉGURET .C'est alors que survint le désastre de 1939 et l'invasion de notre pays par les Allemands .En Septembre 1942, n'attendant pas l'instauration du Service du TravailObligatoire, le STO, il entre dans la clandestinité en rejoignant la 1ère Compagnie du 1er Régiment F.F.I. de Vaucluse.

Sa convocation pour le STO, ses parents la lui font passer le 2 Novembre 1943 -il doit se rendre dans un Chantier de Jeunesse - ayant rejoint celui-ci il s'éclipse dès que se présente une opportunité .Cela lui vaudra de connaître sa première nuit passée à la belle étoile, et ça n'est qu'un début.Dès le lendemain il rejoint le Maquis VASIO en compagnie de son frère JUSTIN.Leurs premières activités consisteront en la récupération des parachutages effectués de nuit par les avions alliés.Toutes ces actions seront désormais effectuées sous les ordres du Capitaine GRANGEON, Chef du Maquis VASIO. Par mesure de sécurité le Groupe se replie sur les contreforts de SAINT ROMAIN EN VIENNOIS au lieu dit LE SERRE ROUGE. Peu après, les Allemands ayant découvert l'existence des Maquisards dans ce Secteur, leur Capitaine prononce la dispersion du Groupe.GASTON sera alors hébergé successivement dans 3 fermes - il se déplacera constamment de l'une à l'autre.Malheureusement, un Alsacien-Lorrain du nom de MERCIER, mouchard à la botte de l'Occupant, dénonce ces courageux résistants auprès des sbires de la Gestapo - la sinistre police politique nazie.Commenceront alors les sévices que vont subir ces malheureux : interrogatoires musclés - bastonnades

Et après ces souffrances physiques surviendra la souffrance morale.Voici l'itinéraire que va suivre GASTON durant sa privation de liberté qui durera 14 mois.- prison d’Avignon - il y séjourne durant le temps des interrogatoires c à d du

19 avril au 7 mai 1944- prison des Baumettes du 7 au 28 Mai 1944 - les Nazis avaient prévu de fusiller Les 7 Maquisards de VASIO - ayant appris l'imminence de bombardements sur MARSEILLE, la décision est prise de les transférer à COMPIÈGNE - COMPIÈGNE ROYALLIEU - FRONTSTALAG 122 - du 29 Mai au 3 Juin 1944 - Les

prisonniers ignorent qu'ils se trouvent sur la plate-forme orientant les futurs DÉPORTÉS vers les Camps de Concentration. Près de 53.000 déportés ont en effet transité par cette structure dont les rouages étaient méthodiquement

organisés par la S.S. Le 4 Juin un Transport répertorié I-223 (pour les Résistants ont disait "transport" alors que pour les Juifs celui-ci prenait le nom de "convoi"). Ce Transport quitte le FRONTSTALAG 122 - il emmène 2064 détenus qui vont être entassés par 80 dans des wagons de marchandise - souvenez-vous de l'inscription sur les wagons, naguère "CHEVAUX 8 HOMMES 40" - mais là ils étaient 80 et le transit durera 4 jours - ils n'ont ni confort ni nourriture - juste

un peu d'eau et une tinette qui ne tardera pas à devenir nauséabonde - il y aura déjà eu plusieurs morts, comme dans chaque Transport de déportés, lorsque le train arrivera au Camp de Concentration de NEUENGAMME – proche de HAMBOURG. Nous sommes le 7 Juin 1944 et commence alors pour ces malheureux l'abominable régime de la DÉPORTATION - Du Transport I – 223 seuls 958 déportés retrouveront leur cher Pays : la France - 968 perdront la vie

durant leur abominable calvaire - l'inconnue subsiste encore sur ce que sont devenus 115 d'entre eux . Plusieurs déportés, dont GASTON, sont transférés le 2 Juillet au Camp de Concentration de SACHSENHAUSEN - à 30 kms au Nord de BERLIN – les déportés ont donné à ce sinistre camp le diminutif de SAXO quand ils en ont parlé entre eux, par la suite. GASTON subira à SAXO les rigueurs du régime concentrationnaire jusqu'au 23 Avril 1945. Le 24 Avril, étant donné que le Front de l'Est se rapproche de plus en plus, les Allemands évacuent SACHSENHAUSEN et commence alors la sinistre "Marche de la Mort", en direction de l'Ouest - les invincibles Allemands - les arrogants SS - fuient devant l'avancée de l'Armée Rouge qu'il craignent plus que tout. Les déportés épuisés qui ne parviennent pas à suivre sont abattus d'une balle dans la tête et laissés dans le fossé. Ce sont des soldats Soviétiques qui délivreront GASTON du joug nazi le 4 Mai 1945, près de ROSTOCK, proche du littoral de la Mer Baltique. Les déportés français seront remis peu après aux Autorités Alliées et GASTON rentrera en France le 25 Mai Il ne pèse que 42 kgs le jour de son retour à SÉGURET - ses parents ont des difficultés à reconnaître leur fils, tant sa physionomie a changé. Après un tel traitement assorti de la sévère malnutrition dont il a été victime durant de longs mois, son organisme ne se remet que difficilement et il lui faudra beaucoup de temps avant de retrouver sa forme physique du passé.(...)

Quant à moi, c'est au nom de la Famille de la Résistance et de la Déportation que je me suis exprimé en vous formulant à vous, la Famille ANDRÉ ici réunie, nos fraternels sentiments de réconfort.

Au revoir GASTON . Au revoir mon ami très cher

Max LALLAU

Président du CURD 84

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog a pour objet de perdurer les événements de la tragédie du 12 juin 1944 à Valréas Vaucluse, où 53 personnes dont 27 résistants et 26 otages ont été fusillés. Mis en ligne par l'association cantonale des familles de fusillés, déportés, internés, résistants, patriotes et amis (AFFDIRPA) affiliée à l'association nationale des familles de fusillés (ANFFMRFA) - Tous les articles peuvent être "copié/collé", sans oublier de mettre la source. Merci